Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mardi 2 juin 2015

Hérésie


On ne met jamais de récipient contenant un liquide sur un piano.
Sauf quand il est devenu élément de décoration, comme ci-dessous.
Mais un piano dont personne ne joue plus, c'est tristesse*.


* Tristesse de ? Tristesse de ? : allons, les mélomanes (bien que cette manie d'affubler certaines œuvres de titres de ce type soit ridicule) !

7 commentaires:

Celeos a dit…

Jésus que ma tristesse demeure, de Sébastien-Fred Bach-Pincho.

Silvano a dit…

Celeos, il faudra être très gentil avec les messieurs en blanc qui vont venir avec la jolie voiture qui fait fa-do-fa.

joseph a dit…

Tristesse de Chopin (dixit Tino Rossi dont l'ombre s'enfuit) en ce qui concerne le liquide, la professeure d'informatique hurlait dès qu'un liquide se trouvait à proximité d'un clavier !

Celeos a dit…

Ils sont venus, de votre part, m'ont-ils dit. Ils ont été très gentils. Je leur ai fait compléter leur accord de fa en alternant avec un la7. Ils ont été très contents, et m'ont dit en repartant qu'ils reviendraient vous voir pour d'autres conseils. Vous les reconnaîtrez, ils ont fait teindre leur blouse en rose fuchsia. Ça leur va très bien.

Silvano a dit…

Joseph : qui est donc ce Rino Tossi ?
Celeos : prenez bien les comprimés qu'ils vous ont laissés.

Celeos a dit…

Ils m'ont dit que vous les aviez testés avec efficacité, Silvano. Je crains de relever d'un autre régime !

Yama Zek a dit…

De Chopin puis de Gainsbourg Père & Fille incestueux acidulés, de génie en génie...