Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

lundi 12 septembre 2016

Tombe, Victor ! : un beau témoignage

Chantal Lauby
On peut difficilement garder les yeux secs quand on reçoit pareil témoignage d'une si talentueuse comédienne et réalisatrice.
D'autant qu'il s'agit d'une "belle personne".
Merci.
" Très émue après la lecture de ce livre, retour à l'adolescence aux premiers émois et au premier amour. Merci d'avoir fait du remue ménage dans mes émotions. Bravo "
Chantal Lauby (page facebook de Tombe, Victor !)

10 commentaires:

Maxence 26 a dit…

Mérité !

Anonyme a dit…

ça n'est plus que de l'auto-satisfaction, ce blog !

Anonyme a dit…

De plus, je la trouve vieillisant fort joliment.
(Souhaitant qu'il ne soit retenu de ma phrase que le mot joliment).
Marie

Silvano a dit…

Courageux ""Anonyme" : pas du tout ! J'ai écrit le chef-d’œuvre littéraire du XXIème siècle, et je le fais savoir dans ce merveilleux blog, grâce auquel j'ai enfin fait fortune.

Alex H a dit…

Belle réponse à ce commentaire "gna gna gna" (!)J'aime votre humour jamais défaillant.

Anonyme a dit…

enfin fait fortune ?! il était temps ! vous allez pouvoir enfin pouvoir vous offrir une rolex digne de votre snobisme. bravo et... toutes mes félicitations, même si je n'ai pas lu vos mémoires.

Silvano a dit…

Las, mon ami, ayant dépassé les 40 ans, j'ai déjà 2 Rolex.
Vous n'avez pas lu mes mémoires ? Ils sont pourtant dans la Pléiade.
Cela dit, si vous prenez tout ce que j'écris au premier degré, vous êtes un con, et je vous emmerde.
(Il commence à me chauffer, celui-là !)

Pierre a dit…

Monsieur l'Anonyme, j'ignore pourquoi vous avez tant de fiel, mais il est évident que vous vous êtes trompé de cible... Je pense que tous les promeneurs sur site se réjouissent qu'une belle personne aussi sympathique que Chantal Loby ait été sensible à un roman qui nous a également tous beaucoup touché.
Sans doute ignorez-vous les vicissitudes de la vie d'artiste, laquelle est plutôt chargée de difficultés en tous genres, de déceptions, d'humiliations. Écrire un roman n'est pas une mince affaire, et écrire un beau roman relève toujours du tour de force. Ça ne veut pas dire que l'écrivain aura des bras de Popeye, mais qu'une certaine alchimie aura opérée, entre les suées du modelage de chaque phrase, et une grâce volatile, soufflant çà et là, et donc parfois dessus.
Mais une belle œuvre ne sert pas à grand chose si personne ne la connaît... Or c'est cette œuvre que Silvano cherche à faire connaître, pas lui-même ! C'est on ne peut plus normal, naturel et évidemment sans y voir malice d'aucune sorte, croyez-le.
Voilà, il se trouve donc que notre hôte, Silvano, a écrit un fort beau roman. Je ne saurai que trop vous conseiller de vous y plonger ! vous en ressortirez avec un peu plus de couleurs dans la grisaille de vos pensées.

P.S. @Silvano : Je n'ai pas encore mis de commentaire sur le site de l'éditeur, mais je m'en veux ! et promets de le faire prochainement.

Antonin a dit…

Oups, Pierre me coupe l'herbe sous le pied, car je voulais répondre. Mais j'aurais été moins brillant que lui. Je voulais écrire que dans votre dernière réponse, Silvano, la dernière phrase suffisait. Même en colère, vous êtes amusant et élégant.
Je vais moi aussi mettre des commentaires sur les sites.


Silvano a dit…

Merci à vous, Pierre et Valentin. Oui Pierre, le choix d'un pseudonyme pour écrire illustre une partie de votre propos. Mais vous savez, je suis "blindé" contre ce genre de réaction, sachant qu'on ne fait jamais l'unanimité. Je vous rassure : ma colère, si tant est qu'il y en eût vraiment est déjà retombée. J'ai, de plus, de très bonnes nouvelles, et suis en état d'euphorie depuis ce midi.