Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

vendredi 2 juin 2017

Rendre à César



Cette pertinente constatation fait actuellement le tour des réseaux sociaux, relayée d'internaute en internaute sur la grande toile.
Souvent, on récupère en "oubliant" d'en citer l'auteur.
La vérité est ici rétablie.

8 commentaires:

estèf a dit…

Merci Silvano, mais qui est Félix Lobo ? Un chanteur humoriste ou un économiste espagnol ?

Silvano a dit…

estèf : Félix Lobo est un talentueux comédien, chanteur, humoriste qui vit en Lorraine. Il est l'un des animateurs de la troupe locale "Les lapins noirs", et se produit en duo, dans un esprit "chansonniers", avec Eric Mie : c'est le tandem Lobo et Mie (et non l'homo est bi !).

anoustous a dit…

Nonobstant les qualités d'économiste de ce "talentueux comédien", il serait intellectuellement honnête de connaitre le nombre de personnes, on parlera de foyers fiscaux, gagnant net d'impôt (et même brut) cent mille euros et plus par mois, ceux gagnant 1800 euros par mois, et les autres. Il y aurait certainement de grandes déconvenues comptable et égalitariste si d'aventures on "supprimait" les premiers au bénéfices des autres.50000 redevables ne sauraient "nourrir" tant d'autres par dizaines de millions quand bien même les premiers paient 30% de l'impôt sur le revenu de la nation. On suppose ici qu'il s'agit de la France.L'incompétence et la méconnaissance ne sont pas un droit à dire n'importe quoi sous couvert d'humanisme et surtout de populisme.

Silvano a dit…

Prenons ça avec humour, Anoustous : Lobo ne se prétend nullement économiste.

estèf a dit…

Je ne vois nulle part qu'il soit question de redistribution d'un surplus des 100.000 dans le propos du bienheureux Félix. Je perçois surtout un étonnement moral face à la leçon donnée par les plus riches. Les chiffres mondiaux nous disent bien que malgré les crises récentes les plus riches n'ont cessé de l'être encore plus et les plus pauvres à l'inverse. Jusqu'où ira l'indécence des ultra-possedants ?

anoustous a dit…

je corrige mon analyse perfide et comptable, après recherches, le nombre de foyers fiscaux français gagnant plus de 1.100.000 € annuellement est de 3800. Je ne vois pas donc la raison ni le trait d'humour dudit Lobo, même si au niveau planétaire je partage l'observation de estèf. La France dans son histoire a payé un lourd tribut par la bêtise de ses gouvernants de la Saint Barthélémy à l'Isf. Il nous reste un résidu "reliquaire" de riches que certains aimeraient voir ailleurs qu'en France alors que nous aurions justement bien besoin de les attirer pour tenter d'équilibrer les finances de notre Etat social.

estèf a dit…

Anoustous, il me semble que vous continuez à passer à côté du fond du trait de l'humoriste. Qu'est-ce qui justifie réellement des écarts de salaire aussi majeurs dans nos sociétés, a-t-on vraiment besoin d'autant pour vivre et quand on est à niveau indécent de rémunération est-on légitime à demander le verrouillage des bas salaires et des minima sociaux ? La flèche prend d'ailleurs toute saveur cette semaine ou Pierre Gattaz, qu'il n'est pas besoin de présenter, nous dit que le bénévolat pourrait sauver les entreprises françaises et qu'il faut l'encourager... Bénévole pour sauver mon entreprise avec 100.000 € par mois, mais bien sûr, je signe tout de suite... Il est bien question de morale et de décence, des petits principes qu'on apprend toujours aux enfants des classes élémentaires.

plebs a dit…

Bref, dans le cas de anoustous, démonstration est faite : ils sont parvenus à le persuader.