Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.


vendredi 9 janvier 2009

Billy Budd



Du roman d'Herman Melville Billy Budd, Benjamin Britten fit un opéra qui reste son chef d'œuvre, souvent repris sur les grandes scènes internationales.
En 1962, Peter Ustinov en fit un film respectueux de l'oeuvre originale où Terence Stamp campait un Billy dont la beauté et une sorte de "sainteté" provoquent le trouble tout autour de lui, préfigurant le "Théorème" de Pasolini dont l'acteur sera le héros peu après.
Un peu dans le film d'Ustinov, beaucoup dans la plupart des diverses reprises de l'opéra de Britten (lui-même homosexuel), la dimension "gay" de l'oeuvre de Melville n'échappera à personne, d'autant qu'elle est sublimée, dans l'opéra, par le livret d'E.M Forster et Eric Crozier.
Souvenons-nous que c'est à Forster que l'on doit l'inoubliable "Maurice" porté à l'écran par James Ivory.

Ici, un "medley" de l'opéra extrait du DVD Decca Classics, hautement recommandable :



Et la bande-annonce du film de P.Ustinov :



-DVD Warner "Légendes du cinéma".-

Aucun commentaire: