Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

mercredi 5 mai 2010

Un livre devenu film : Les lunettes d'or



Giorgio Bassani a vu deux de ses œuvres adaptées au cinéma : "Le jardin des Finzi Contini" (par Vittorio de Sica) déjà chroniqué ici et ces "Lunettes d'or" que Giuliano Montaldo porta à l'écran en 1987.
Comme dans le premier, l'action se déroule à Ferrare, bourgade attachante de l'Italie du nord, où le Docteur Fadigati (Philippe Noiret), vénérable représentant de la bourgeoisie locale, s'éprend d'un beau jeune homme, Eraldo (Nicolas Farran), rencontré dans une salle de boxe.
Cette passion va générer un véritable scandale dans cette petite ville frileuse : les commérages atteindront irrémédiablement le docteur en ayant pour conséquences l'exclusion, la persécution et l'isolement.
Une fois de plus, le caractère "maudit" de l'homosexualité est mis en exergue, au sein, ici de l'Italie fasciste de la fin des années 30.


Le film de Montaldo ne survit dans l'histoire du cinéma qu'en fonction des mœurs de son personnage principal, qui ne peuvent conduire qu'au drame ; Montaldo se bornant à tenter d'adapter le plus fidèlement possible l'œuvre littéraire sans atteindre la brumeuse poésie du "Jardin des Finzi Contini".
On en retient surtout l'interprétation de Noiret, l'apparition de Ruppert Everett dans un rôle de jeune dandy dont il fera sa spécialité et la vigoureuse beauté de N.Farran dont on comprendra, nous autres, qu'il sème un trouble violent dans le cœur du quinquagénaire.
A ranger, de toutes façons, au rayon de nos incunables.

A notre connaissance, pas de DVD en France.
Ne reste qu'à guetter une éventuelle programmation sur les chaînes câblées ou sur Arte...
Fiche IMDb
 

2 commentaires:

Les habitants de l'Avenue a dit…

merci pour ce billet. Je ne connaissais pas du tout le livre ni le film !

Anonyme a dit…

dommage qu un si beau film soit introuvable