Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

jeudi 29 mai 2008

La légende de Jimmy Dean




Sur le tournage de "Geant"

"A l'est dEden" (et ci-dessous).


Certes, les biographies « non autorisées » sont à prendre avec précautions.
Autour de l’acteur fauché en pleine jeunesse, on a écrit tout et n’importe quoi.
Mais il est aujourd’hui avéré que Dean était bisexuel et trouve donc logiquement sa place dans ces pages en « icône gay » de première grandeur.

On aura beaucoup glosé sur la vie sexuelle du beau Jimmy, certains allant même jusqu’à lui prêter une propension au masochisme, affirmant qu’on le surnommait, à Hollywood, le « cendrier humain » !
Nous nous garderons de corroborer ces rumeurs, tout en ayant vérifié que J. Dean eut de nombreux amants, parmi lesquels le scénariste et producteur William Bast avec lequel il eut une liaison qui dura plus de 5 ans.
Bast a raconté cette relation dans un essai intitulé
« Ma vie avec James Dean ».

Dans un ouvrage lu il y a longtemps, il était révélé que l’acteur aimait à s’offrir nu, debout, appuyé à l’encadrement d’une porte !
Le mythe de la star foudroyée s’alimente toujours de cette sorte de
« révélations » : la « légende de Jimmy » ne s’arrête donc pas uniquement à sa brève carrière cinématographique !

A lire également : « La vie rêvée de James Dean » de Sam Toperoff (éd. Joëlle Losfeld) qui parcourt la vie de l’acteur sous l’angle d’un roman de fiction.
A voir
bien sûr, les 3 films tournés par Dean, dont celui qui a notre préférence :« A l’est d’Eden » d’Elia Kazan malgré quelques scènes
« surjouées ».


2 commentaires:

Anonyme a dit…

I have been a James Dean worshiper for many years and was very glad to see this blog entry about him. He was a fascinating person. From what I have read about him, I believe he was not so much BI-sexual as PAN-sexual. I believe for Jimmy sex was not so much a biological urge but an emotional urge. At one point in his career, he also used sex as a commodity to purchase the services of someone who could advance his career. Someday we can talk more about William Bast's book, but I think the relationship between Dean and Bast was more about intimacy and Dean's need to give and receive love than it was about sex. ... If your readers are unfamiliar with who James Dean was, "East of Eden" will show them his sensitive side. "Rebel Without A Cause" will show them his "tormented" side. "Giant," his final film, shows his craft as a screen actor and includes another marvelous Hollywood personality -- a little-known actress named Elizabeth Taylor. ... Thanks again for your tribute to Jim.

Daniel a dit…

Il a pu après avoir lu des biographie être bisexuel un certain temps et est-ce que celà a fait de lui pour autant un vrai bisexuel , celà le regarde , même si tel ou untel dit avoir couché avec lui , on peut toujours l'imaginer , c'est toujours beau de rêver mais je pense aussi qu'on a besoin de toutes façons de ce rêve là , surtout aujourd'hui mais est-ce que ce n'est pas plus du rêve qu'autre chose notre vie des années 2013 etc ...
-C'est comme pour le mariage gay qui se fait demain on en a oublier la saveur subtile ou amère en parlant du pape qui démissionne partout , partout , partout , partout mais il n'est pas mort et en dehors de ses jeunesses Hitlériennes obligatoires qu'est que j'en ai à faire du pape jusque dans le blog de TETU !!!...