Le blog quotidien superfétatoire et sporadique de
Silvano Mangana. Maison de confiance depuis 2007.

samedi 1 mai 2010

Prague



Une version sublime du "tube" de Smetana, véritable chant d'amour à la mère patrie, conduite par un Ferenc Fricsay habité que la maladie devait emporter quelques semaines après ce concert.

En "clin d'oeil" à un jeune et fidèle lecteur.














1 commentaire:

Kynseker a dit…

Je suis très touché :-)

Je n'ai pas encore visité le musée Smetana à Prague, peut-être est-ce un tort...

Par contre, je vénère Ferenc Fricsay qui a signé, à mon sens, nombre de références discographiques: son Fidelio, son Don Giovanni et sa Nouveau Monde sont insurpassables.

Honteusement, je n'identifie pas l'endroit où est érigée cette charmante statue. Dans ce goût-là, je me souviens seulement d'une dans un parc en périphérie. Celle-là est dans Mala Strana ?