Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (nom de plume Louis Arjaillès). Maison de confiance depuis 2007.

"La gravité est le plaisir des sots"
(Alexandre Vialatte)


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mercredi 29 octobre 2008

Scène culte

Crassus (Laurence Olivier) au bel esclave Antoninus (Tony Curtis) :
- Eh bien, Antoninus, je suis de ceux qui aiment à la fois les huîtres et les escargots.

Cette allusion à la bisexualité de l'un des principaux personnages du "Spartacus" de Stanley Kubrick en fait une scène cultissime.
En effet, en raison des codes de censure en vigueur à Hollywood lors du tournage, la scène ne put être intégrée au film qu'en 1991, lors de sa restauration.
Pour l'anecdote, précisons que, la bande son de cette séquence de drague ayant été perdue, Tony Curtis dut passer à la post-synchro.
Laurence Olivier étant décédé, c'est Anthony Hopkins qui le doubla dans la scène.

A l'époque, avant que la séquence ne soit purement et simplement retirée, un membre éminent de la commission de censure avait suggéré que les huîtres et les escargots soient remplacés par... des truffes et des artichauts !

Spartacus (1960) Film - Oysters and Snails - Clip


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Après trois ans, Crassus et ses légions finirent par coincer les esclaves dans le talon da botte italienne.

Sur le chemin du retour vers Rome ils crucifièrent un esclave chaque 100 pas. Soit 6 500.

Roger

Daniel a dit…

Il est bien dommage que la censure est remplacé l'escargot et l'huitre par une truffe et un champignon , c'est complétement ridicule , ça me fait penser à la droite à l'assemblée nationale pour le mariage pour tous , je ne sais pas pourquoi , bref en tous cas il y a eu un film qui m'a marqué aussi c'est celui d'Ozon avant dernier film de Luchini Dans la maison ou le gamin est vraiment un très bon acteur face à Luchini et demain je vais voir Alceste à bycyclette avec Luchini toujours et lambert Wilson . Luchini citait des vers de Molières à bycyclette d'où le titre du film et Luchini n'aime pas le modernisme ... Ben je vous souhaite un bon week-end aussi !