Le blog quotidien - non hétérophobe - de
Silvano Mangana (Louis Arjaillès, aussi). Maison de confiance depuis 2007.


Tombe, Victor !

Tombe, Victor !
" Tendre, émouvant, ensoleillé, universel "

mardi 24 octobre 2017

Automneries (avec de jolies photos pour compenser)

M'habiller comme Cornelius Carol, j'aimerais bien, mais bon...

Cocus

Ce n'est pas la première fois qu'un politique pour lequel on a voté nous baise dans les grandes largeurs, et certes pas de la meilleure façon souhaitable.
Élu par une grande partie de la gauche et par le centre, Macron fait une politique de droite dans le droit fil d'un Sarkozy qui aurait mangé du Fillon, et on  l'a... (je vous laisse le soin de rimailler).
Oh, je ne demande pas l'absolution : j'ai été sensible au maniement du verbe, à la culture, enfin, après deux présidents qui n'en avaient rien à fiche, à la bienveillance affichée en ces temps de haine et de dénigrement numériques systématiques, et j'aurais dû réagir dès la nomination de ce premier ministre issu des rangs d'un parti que j'ai toujours vilipendé.
Le problème qui se pose est que je ne suis pas du tout séduit par le gourou de la secte prétendûment "insoumise", et que le PS, qui avait pour principal avantage à mes yeux d'être un conglomérat de tendances diverses où l'on trouvait à faire son miel, est mort et enterré.
Et voilà comment se fabriquent les abstentionnistes.

Ça me gratouille.

Relisez la pièce, bon sang ! Photo Herbert List
La bande-annonce du Knock à l'affiche suffit à mesurer l'ampleur d'un désastre cinématographique. L'idée - si l'on peut l'appeler ainsi - de faire d'Omar Sy, lequel est tout à fait respectable, un médecin débarquant dans un village de la France la plus profonde et la plus réactionnaire des années cinquante, procède de l'ignorance la plus totale de l’œuvre initiale de Jules Romain, voire de son mépris. C'est tellement con que je me demande qui va m'aider à ramasser mes bras.
Le public l'est moins, con, qui, sur le site pourtant indulgentissime Allo Ciné, lui décerne une aussi mauvaise note que les critiques assermentés de la presse imprimée. C'est suffisamment rare pour être relevé.
Si l'on veut se dérider en ces temps moroses, on ira applaudir notre Jean-Pierre Bacri préféré, à son meilleur, ce qui n'est pas peu dire, dans Le sens de la fête, qui prouve qu'on peut produire des films populaires, voire commerciaux, intelligents.
Sinon, en plus gris-clair, L'atelier de Laurent Cantet mérite plus que la poignée de spectateurs qui en sortent ravis. Mais ce beau film ne marche pas et c'en est désolant.

 

Harcèlement


Harcèle-moi !



Je me faisais la réflexion que nul ne se plaint de harcèlement venant de super beaux mecs canon. Si vous observez bien, les harceleurs stigmatisés sont toujours des types adipeux et antipathiques.
On préfère être harcelé par n'importe lequel des anges "fouloulous" qui hantent ces pages.
Oh oui, harcèle-moi !

 

 

 

 

 

 

 

 

  Langage

Pour savoir manier le Français, rien ne vaut la lecture.*
Il y a un nouveau présentateur du journal habituellement animé par le bellâtre Delahousse, le ouikinde sur France 2.
Une sorte de Ken en rupture de Barbie, qui connaît les règles d'accord du participe passé, ce qui, dans l'effarante médiocrité médiatique, mérite d'être signalé.
Vive Ken !
Sinon, le lot quotidien de "c'est quoi ?", de "commémoration du centenaire de...", de "sur Lille" (et autres lieux vus du ciel), de "au final", et autres barbarismes, agrémentés d'anglicismes inutiles, mais tellement "too much" !

C'est cadeau (leçon de comédie)




* La photo du lecteur couché m'a été envoyée par E.H, merci à lui.
 


 

5 commentaires:

Hersaint a dit…

Je kiffe(!) les chaussures léopard!!!
Allez ,Silvano,ce n est pas si extravagant !

Alex H a dit…

Silvano, il vaut mieux relativiser : comme c'est toujours le cas, on vote pour le "moins pire", et on subit après. Effectivement, on peut se réfugier dans l'abstention et se dire ensuite "je l'ai pas élu".

Arthur P. a dit…

Excellent billet sur les chaussures léopard, effectivement.

Silvano a dit…

Ah ah, Arthur et son second degré...

Silvano a dit…

Il est arrivé deux autres commentaires, pas inintéressants au demeurant, mais anonymes.
Et puis, si chaque fois que j'émets un opinion (qui vaut ce qu'elle vaut)le blog se transforme en forum, n'oubliez pas que je suis bénévole et que j'ai des occupations professionnelles par ailleurs.